Communication Politique Sciences & Co

Depuis quand parle- t-on le français ?

Publié par Abdel and Co

La langue française s’est constituée à partir du latin apporté en Gaule, âpres les conquêtes de César, par les colons et les fonctionnaires romains.

Vers le IVe siècle, alors que le latin a pris le pas sur l’ancienne langue gauloise, les invasions germaniques introduisent l’usage de nouvelles langues. Le texte le plus ancien qui témoigne du mélange qui se produit alors, est celui du traité juré en 842 à Strasbourg par Louis le Germanique et son frère Charles le Chauve.

Les spécialistes y voient l’acte de naissance de la langue française.

Ce français primitif, parlé en Île-de-France, n’est qu’un des dialectes de la langue qui s’est forgée au nord de la Loire sous l’influence des Francs Saliens, la langue d’oïl. Le sud de la Loire, conquis par les Wisigoths et les Burgondes, a vu se forger une langue : la langue d’oc.

Toutefois, la guerre des Albigeois, XIIIe siècle, qui s’achève sur la victoire du Nord sur le Sud, aboutit à la prééminence du français dans tout le royaume. François Ier substituera cette langue au latin pour les actes publics. Cette langue, devenue progressivement celle des villes, du commerce, des lettres et de l’administration n’est pourtant pas encore la langue de tous.

La IIIe République marque une nouvelle étape. Jusque-là, surtout dans les campagnes, on continuait de parler divers dialectes des langues d’oïl et d’oc, ce qu’on appelait autrefois les patois et aujourd’hui les langues régionales. Pour beaucoup, le français de Paris n’est que la « deuxième langue ».

Avec l’instauration par Jules Ferry de l’école publique, le français s’impose uniformément.

C’est donc à cette époque, somme toute récente, que les français est enfin réellement parlé partout en France.

Source : magazine « Tout sur l’histoire », sept-oct 2014

A propos de l'auteur

Abdel and Co

Laisser un commentaire