Développement personnel Lifestyle Philosophie

Les 6 Fantômes de la peur? LA MALADIE Partie 4

Publié par Abdel and Co

Cette peur peut être d’origine héréditaire ou culturelle.
Elle est intimement associée à la peur de vieillir et de mourir parce qu’elle rapproche l’homme “des terribles mondes” dont il ne sait rien mais qui font l’objet d’histoires gênantes. L’opinion est assez répandue que certaines personnes immorales “vendent la santé” en laissant bien vivace la peur de la maladie.

En général, l’homme craint la maladie parce qu’on lui a dépeint de façon terrifiante ce qui lui arriverait quand il mourrait. Il la craint également parce qu’elle risque de lui occasionner de grosses dépenses.

Un médecin réputé estimait que 75% de la clientèle des praticiens souffrent d’hypocondrie (maladie imaginaire). Il a été également démontré que la peur de la maladie produit souvent les symptômes physiques que l’on redoute.

Pouvoir de l’esprit humain ! Il construit ou il détruit ! Tablant sur une faiblesse très répandue, soit la peur de la maladie, des dispensateurs de médicaments ont fait fortune. Cette forme d’imposture devint si importante il y a quelques années qu’une revue populaire mena une campagne contre quelques-uns de ses plus coupables supporters.

Par une série d’expériences effectuées il y a quelques années, il fut prouvé que les gens peuvent tomber malades par suggestion. On envoyait chez la “victime” à intervalles réguliers 3 de ses connaissances avec mission de poser exactement la même question : “Qu’est-ce que vous avez ? On dirait que vous êtes malade ?”

Le premier questionneur s’attirait généralement la réponse suivante, prononcée distraitement : “Non, non, je vais très bien !” ; le second : “Je ne sais pas exactement mais je ne me sens pas bien du tout !”. Au troisième questionneur, la victime avouait franchement qu’elle était très malade !

Si vous ne croyez pas à cette expérience, essayez-la sur une de vos connaissances, mais ne la poussez pas trop loin.

Il a été prouvé que souvent la maladie commence sous forme de pensées négatives créées par l’individu lui-même ou qui proviennent, par suggestion, des autres.

Un sage a dit un jour : “Lorsque quelqu’un me demande comment je me porte, j’ai toujours envie de lui répondre en lui lançant mon poing dans la figure !”

Les médecins conseillent souvent à leurs patients le changement d’air parce qu’un changement “d’attitude mentale” leur est nécessaire. La peur de la maladie est comme une graine que les soucis, la peur, le écouragement, la déception amoureuse ou professionnelle font germer et fructifier.

Les déceptions en affaires et en amour préparent la peur de la maladie. Après une déception amoureuse, un jeune homme dut être conduit à l’hôpital. Pendant des mois, ils oscilla entre la vie et la mort. On consulta un spécialiste de la psychothérapie. Aussitôt, il plaça au chevet du malade une ravissante jeune femme qui, dès le premier jour (et suivant les ordres du médecin), se montra très empressée et amoureuse de son patient. En l’espace de 3 semaines, il était guéri et sortait de l’hôpital, bien que souffrant d’une toute autre maladie : IL ÉTAIT AMOUREUX À NOUVEAU et quelques mois plus tard épousait sa ravissante infirmière…

La peur de la maladie et ses symptômes

Les symptômes de cette peur universelle sont :

  1. L’AUTOSUGGESTION. L’habitude d’utiliser l’autosuggestion de façon négative pour chercher et espérer trouver les symptômes de toutes sortes de maladies. “Prendre du plaisir” en pensant à une maladie imaginaire et en parler comme si elle existait vraiment. Essayer tous les “trucs” et tous les remèdes “de bonne femme” recommandés par les autres. Raconter en détail des opérations, des accidents et toutes formes de maladie. Suivre un régime, faire de la gymnastique, des cures d’amaigrissement sans contrôle médical, essayer des médicaments et des remèdes de charlatan.
  2. L’HYPOCONDRIE. L’habitude de parler maladie, d’y concentrer son esprit, d’attendre qu’elle se manifeste jusqu’à ce que survienne une dépression nerveuse. Aucun médicament en flacon ne peut guérir l’hypocondrie. Elle est l’effet de pensées négatives et seules des pensées positives pourront y remédier. L’hypocondrie ou maladie imaginaire est plus néfaste que la maladie redoutée. La plupart des cas de nervosité excessive relèvent d’une maladie imaginaire.
  3. L’INDOLENCE. La peur de la maladie empêche la pratique des exercices physiques de plein air et se traduit par un accroissement du poids.
  4. LA SUSCEPTIBILITÉ. La peur de la maladie brise la résistance naturelle du corps et crée un terrain favorable à toutes sortes de maux. Elle est liée à la peur de la pauvreté. C’est le cas de l’hypocondriaque qui craint la facture d’hôpital ou les honoraires médicaux. Les gens de cette sorte gaspillent beaucoup de temps à parler de la mort, à prévoir des économies pour payer le cimetière, les frais d’enterrement, etc.
  5. LA MANIE DE SE DORLOTER. L’habitude de vouloir s’attirer la sympathie en utilisant comme appât la maladie imaginaire (les gens ont souvent recours à ce stratagème pour ne pas aller travailler). L’habitude de simuler la maladie pour masquer la paresse ou le manque d’ambition.
  6. L’INTEMPÉRANCE. L’habitude d’user de l’alcool ou des narcotiques pour noyer des souffrances telles que maux de tête, névralgies, etc., au lieu d’en éliminer la cause.
  7. LE SOUCI. L’habitude de lire tout ce qui concerne la maladie, la crainte de la contracter, la lecture des annonces publicitaires vantant telle spécialité pharmaceutique.

To be continued

Partie 1: Les 6 Fantômes de la peur? 

Partie 2: Les 6 Fantômes de la peur? PAUVRETÉ 

Partie 3: Les 6 Fantômes de la peur? LA CRITIQUE 


Source : Reflechissez et devenez riche de Napoleon Hill

A propos de l'auteur

Abdel and Co

2 Commentaires

Laisser un commentaire