Business Lifestyle

Un Mensch

Publié par Abdel and Co

La vraie valeur d’un homme se trouve dans sa manière de traiter quelqu’un qui ne peut lui faire obsolument aucun bien.

Samuel Johnson

l’essentiel

« Mensch » désigne l’état atteint lorsque les personnes qui importent vous reconnaissent comme quelqu’un d’éthique, d’aimable et d’admirable. C’est le plus bel éloge et l’apogée d’une carrière.
J’aimerais que vous aspiriez à un but plus élevé que celui de faire beaucoup d’argent et de construire une grande entreprise. Ce post vous explique comment devenir un mensch.

Un mensch fait ce qui est bien, non pas ce qui est facile, économique, ou ce qui lui permet de s’en tirer à bon compte.

Aidez des gens qui ne peuvent pas vous aider

Un mensch aide des gens qui ne peuvent pas donner en retour. Peu lui importe que le destinataire soit pauvre ou sans pouvoir. Cela ne veut pas dire que vous ne devriez pas aider ceux qui sont riches, célèbres et puissants (en fait, il est possible que ce soit eux qui aient le plus besoin d’aide), mais vous ne devez pas aider seulement ces personnes-là.

Aidez sans attendre de retour

Un mensch aide sans espérer de retour – du moins dans cette vie. Quel est le bénéfice? Je ne dis pas qu’il devrait y en avoir, mais le bénéfice est la joie pure et simple d’aider les autres – rien de plus, rien de moins.

Aidez beaucoup de gens

Le fait d’être un mensch est lié à la quantité de l’aide prodiguée : un mensch aide beaucoup de gens. C’est sont système d’exploitation. Il ne peut s’empêcher d’aider (mais bien sûr, même un mensch ne peut pas aider tout le monde).

Faites ce qui est bien

Un mensch fait ce qui est bien. Cela signifie qu’il choisit la voie noble, même si la route est parfois difficile. Pour un mensch, la notion de « morale de situation » est un oxymore. Le bien est le bien et le mal est le mal. Un mensch fait ce qui est bien, non pas ce qui est facile, économique, ou ce qui lui permet de s’en tirer à bon compte.

Rendez à la société

Un mensch a conscience de sa bonne fortune. Avec cette bonne fortune vient l’obligation de rendre à la sociét. Au bout du compte, vous devez quelque chose à la société, et vous ne lui faites pas une faveur en la payant de retour.

Exercice
Imaginez que ce soit la fin de votre vie. Quelles sont les trois choses dont vous voulez que les autres se souviennent à votre sujet?

  1. ……………………………………….
  2. ……………………………………….
  3. ……………………………………….

Extrait de « L’art de se lancer 2.0 » de Guy Kawasaki

A propos de l'auteur

Abdel and Co

Laisser un commentaire