Catégorie -Sciences & Co

On peut distinguer plusieurs sortes de sciences :

  • Les sciences formelles : c’est le cas des mathématiques et de la logique qui s’appuient sur des axiomes et des déductions. Il n’y a pas de vérification par l’expérience.
  • Les sciences expérimentales ou empiriques : physique, chimie, sciences de la nature, biologie, médecine. Elles cherchent à établir à l’aide des mathématiques des « lois » ou des rapports constants (les mêmes causes produisent les mêmes effets), pour décrire les relations entre différents phénomènes. Les travaux sont validés par des contrôles expérimentaux.
  • Les sciences humaines : psychologie, sociologie, histoire, linguistique, politique, etc. lorsqu’on leur applique les méthodes et le langage des sciences expérimentales. Elles deviennent alors un cas particulier des sciences naturelles. La nature même de leur objet – l’homme – et leur complexité ont conduit le positivisme, fondé par Auguste Comte (1798-1857), à les placer au sommet de la hiérarchie des sciences. Lorsque les sciences humaines sont fondées non sur l’expérimentation ou la compréhension objectives des phénomènes, mais sur l’interprétation des intentions humaines, on parle d’herméneutique (ex : symboles religieux, mythes, émotions, art…).